mardi 25 décembre 2012

mon beau moulin

Il s'appelle Astrié, il est à meules de granit, il se mérite... Lorsque j'ai pu enfin aller chercher le bébé, il y a quelques jours de ça, je me suis liquéfié d'émotion : conçu dans les années 80 par des puristes pour des puristes, construit au compte-goutte en campagne bretonne, il est l'apanage des paysans-meuniers voire boulangers de France, ceux qui se sont déclarés volontaires pour sauver, en même temps que les traditions qui en valent la peine,
  • la qualité, le goût, les propriétés d'une farine au plus près du grain, 
  • la petite meunerie locale, face aux pratiques et ravages de l'industrie minotière,
  • l'agriculture nourricière telle qu'elle aurait dû le rester
D'une pierre trois coups, en encore j'en passe...

Pour l'instant, des clichés de cette oeuvre d'art.
Plus tard, promis, sous l'onglet farines, un topo sur ce qu'il faut savoir sur le blé dans notre alimentation.


"Les moulins Astrié permettent une mouture lente à forte pression, sans échauffement et en un seul passage qui donne des farines de grandes qualités nutritionnelles et gustatives."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire